Jazz Club Papa Joe
Michael Burks Band
 
Michael Burks Band
 
Michael Burks Band
 
Michael Burks Band
 
Tarif : 30 DT
  • Le tarif indiqué ci-dessus donne droit au spectacle seulement
  •  

Michael Burks
Rock’a my blues

Samedi 14 Avril 2012 à partir de 23:00
Espace Virgile – Golden Tulip.
<b>Michael Burks</b>_Rock’a my blues

bande annonce


Son troisième album s'intitulait "I smell smoke", littéralement "je sens la fumée". De fait, la fumée, celle des cigarettes plus que celle des cigares, fait partie de l'univers de Michael Burks. Quand son père Frederick, sidérurgiste, blessé grièvement à la main par une presse hydraulique décide de quitter Milwaukee pour revenir dans l'Arkansas, Michael n'a que 14 ans et déjà un début de carrière. Avec ses proches, il ouvre un de ces cabarets typiques du sud américain, un juke-joint avec des braseros dans des bidons pour tout chauffage et des ventilateurs comme air conditionné, au bout d'une piste en bordure de la rivière Ouichita. Pendant six ans et quatre jours par semaine, Michael Burks fera le plein des 300 places que compte la salle enfumée et c'est là qu'il gagnera ses galons d'Iron Man parce que, dit-il pour expliquer son extraordinaire présence scénique, "là on commence avant le coucher du soleil et on ne s'arrête que quand il est revenu". Avec lui, ce sont les cordes qui fatiguent, pas ses doigts ! Les jam et jazz-clubs sont tout simplement son univers, c'est là, dans cette proximité avec le public qu'il se sent à l'aise, donnant le meilleur de lui-même et le meilleur de sa guitare qui se fait parfois plus rock que blues mais qui électrise toujours...


LINE UP
   
Michael Burks  Chant/Guitare
Wayne Sharp  Orgue
Terry Grayson    Basse
Chuck "Popcorn" Louden   Batterie


 
His third album is entitled "I smell smoke". Indeed, cigarette smoke to a greater extent than cigar smoke is part of Michael Burks’ universe. When his father Frederick, who was a steelworker, has seriously injured his hand with hydraulic press, he decided to leave Milwaukee and return to Arkansas, Michael was only 14.

Surprisingly, he had already started his career. Together with his relatives he opens a typical of the south of America cabaret, with dance floor, with fryers in cans for heating and fans for ventilation near the river Ouichita. Within six years four times a week Michael Burks gives concerts and gathers full house filled with cigarette smoke with 300 seats. This is where he gets his nickname “Iron Man” because as he admits himself while explaining his unusual scenic charm, "everything here starts before the sunset and continues up to the sunrise".

The strings can get tired but not his fingers! Jazz-clubs are his universe. Here, near the audience, he feels comfortable. He gives the public all the best that he and his guitar have. His music resembles rock style rather than blues. Nevertheless, it constantly charges up everything around it...

LINE UP
   
Michael Burks  Vocal/Guitar
Wayne Sharp  Organ
Terry Grayson    Double-bass
Chuck "Popcorn" Louden   Drums